Mise en forme d’un rabot

Les vieux rabots Stanley sont abondant sur des sites comme Ebay. Les modèles d’avant guerre sont particulièrement bien conçus et souvent pas trop cher. Ils valent leur pesant d’or étant beaucoup mieux conçus que les Stanley d’aujourd’hui. Mais parfois (même souvent) une bonne mise en forme est nécessaire.

Après un achat d’un rabot usagé, une des première chose à effectuer et de s’assurer que la semelle du rabot soit parfaitement plane. On ne pourra rien en tirer de droit si la semelle est croche!

Il faut alors prévoir:

  • Un bon 3-4 heures pour aplanir la semelle
  • Quelques minutes pour limer le bord de l’ouverture pour la lame, il y avait quelques bavures de fonte qui nuisait à une bonne assise de la lame.
  • 2 heures pour l’aiguisage de la lame, la planche était particulièrement longue.

Il faut donc un support parfaitement droit pour effectuer l’opération d’aplanissage de la semelle. Dans mon cas, j’ai utilisé la table d’entrée et de sortie de ma dégauchisseuse. Je me suis acheté du papier abrasif Norton 3X à l’oxyde d’aluminium no 80 et 150. J’ai découpé une feuille en deux sur la longueur et je les ai collée bout-à-bout sur la table avec de la colle 3M Super77. Lorsque l’opération sera terminée, j’utilise du varsol pour enlever toutes traces de colle sur ma dégauchisseuse.

Je fais ensuite plein de zigzag sur la semelle avec un crayon feutre permanent noir.

Comme on peut voir sur la photo suivante, les lignes noires nous aident à voir l’évolution du travail d’aplanissage et aussi nous permet de constater où sont les endroits que le papier sablé enlève du métal. Ici, après seulement une quinzaine d’aller-retour sur le papier sablé, on peut déjà voir que ma semelle avait un creux dans le centre qui allait un peu en diagonale sur mon rabot, partant d’en haut à gauche, allant vers en bas à droite.

Comme j’ai 2 rabots à aplanir (mon no4 et mon no5), j’ai collé aussi du papier sur la table de sortie (du 150). Je débute sur la table d’entrée (avec du 80, celui de couleur grise) et je termine avec du 150 (celui de couleur rose). Ca me permet d’avoir deux grosseurs de grains en même temps. Je perds moins mon temps à décoller et recoller du papier sablé. Je recommande fortement le papier sablé 3X de Norton.

Il est important de laisser le fer dans le rabot, en retrait, pour que le métal soit sous tension lors de l’aplanissement. De cette façon la géométrie du rabot restera toujours la même .

Écrit par

Pas encore de commentaires

Écrire une réplique

Message