Encollage

Plusieurs questions sont souvent posée concernant l’encollage. Certains en font, d’autres pas. J’ai donc décidé de faire un encollage afin de vous montrer et comparer le résultat avec du bois non traité par un encollage.

C’est quoi l’encollage ?
L’encollage est une technique qui consiste à appliquer un produit sur le bois pour sceller les pores du bois avant de faire une teinte. De cette façon, le bois absorbe la teinture de manière plus uniforme. Les pores qui aurait absorbé plus de teinture sont scellé par le produit et absorberont une quantité de teinture plus raisonnable.

Les produits
Il existe deux produits assez répandus et accessibles pour faire de l’encollage. Le premier est la gomme laque qu’on dilue dans une proportion de 120 grammes de gomme laque dans environ un litre d’alcool dénaturé ou d’alcool de bois. Le deuxième produit, c’est un vernis à l’huile qu’on dilue dans du varsol.

Technique utilisée pour ma démonstration
J’ai pris un laminage de planche de merisier ainsi qu’un bout de planche de pin blanc.

J’ai utilisé de la gomme laque super blonde dans une proportion de 200 grammes pour un litre d’alcool dénaturé pour le merisier et de la gomme laque orange dans une proportion de 200 grammes pour un litre d’alcool dénaturé également. J’ai utilisé ces dilution simplement parce que j’avais déjà préparé cette gomme laque dans le but de faire de la finition auparavent, mais on peux la diluer un peu plus pour l’encollage comme j’en faisais mention avant.

J’ai étendu la gomme laque super blonde sur la moitié de la planche de merisier à gauche, et la gomme laque orange sur la moitié de la planche de pin blanc de droite.

J’ai laissé secher le produit environ une heure, même si c’était sec au toucher après seulement 10 minutes. J’ai ensuite appliqué une couche d’huile danoise teinté noyer noir de marque Circa 1850 sur l’ensemble des deux planches avec un tampon bleu (Shop towel). Après une couche d’huile danoise, on peut voir que la zone traité démontre une couleur plus uniforme, sans tache ou zone plus foncé que d’autres. La planche de droite du laminage possède 3 grosses zébrures plus foncées et celle du centre possède une zone plus foncée également dans le bas de sa zone non traitée.

Le résultat est encore plus frappant après l’application d’une deuxième couche d’huile danoise. J’ai mis deux photos différentes puisque la couleur ne ressort pas de la même façon si j’utilise le flash ou non de ma caméra.


Cependant, mes résultat sont un peu plus mitigé pour le pin blanc. Dans le bas de la planche par exemple, on peut voir qu’à droite, soit dans la zone traitée par de la gomme laque orange, les zones qui longent les cercles de croissances du bois sont plus foncées et ont absorbées plus de teinture. Je m’attendais que ca soit moins frappant que ca. Cependant, dans la même zone mais à gauche, soit dans la zone non traitée, la couleur est vraiment plus foncé et le bois a absorbé beaucoup plus de teinture.

Peut-être que l’application d’une deuxième couche de gomme laque orange aurait aidé à créer un résultat plus uniforme.

Finalement, j’en conclue que la technique de l’encollage mérite à être utilisée plus souvent afin d’avoir des couleurs plus uniformes sur nos création. Il faut cependant sortir nos rebuts et se pratiquer afin de maîtriser la technique, trouver la bonne concentration de produit et faire des tests de couleurs.

J’aurais aimé faire le même test avec un bois à grain ouvert tel que le frêne pour voir comment les pores de se bois absorbent la teinture suite à un encollage pour vous le montrer. Malheureusement, je n’ai ni frêne ni chêne dans mon atelier. Ceux qui en possède, faite le test !!!

Écrit par

Pas encore de commentaires

Écrire une réplique

Message