Dérouiller un vieux rabot

Dans le domaine des outils manuels, acquérir un rabot de très bonne qualité équivaut souvent à un investissement de plusieurs centaines de dollars. Il faut penser aux rabots Lie-Nielsen, Veritas ou Clifton par exemple. Cependant, il existe une autre alternative, les rabots anciens. Effectivement, les rabots Stanley qui ont été fabriqués avant la deuxième guerre mondiale sont de bien meilleure qualité que ceux de l’après-guerre. D’abord parce qu’avant la deuxième guerre, les rabots étaient les outils de travail de artisan, des outils qui leurs servait à tous les jours. Après la deuxième guerre mondiale, l’électricité s’étant répandue dans les villes et villages, et par le fait même, les outils électriques aussi, la demande pour les outils manuels a beaucoup diminuée. De sorte que la qualité n’était tout simplement plus au rendez-vous.

Les vieux rabots Stanley sont peu couteux, souvent en bas de 50-100$. Ils sont quand même abondant sur des sites de petites annonces ou chez les antiquaires. Mais parfois, il faut un petit traitement de dérouillage. Ce traitement est très efficace lorsqu’il s’agit de rouille de surface. Si le métal est gonflé ou picossé, il ne sera d’aucune utilité. Même que l’état général du rabot pourrait laissé à désirer.

Le traitement est assez simple. Il faut tout d’abord démonter le rabot en pièces et le nettoyer sommairement. S’il contient des traces de gras ou autres saletés, la réaction chimique ne se fera pas directement sur le métal rouillé. Ensuite, nous avons besoin de:

  • Un bac en plastique rubbermaid assez grand pour contenir toutes les pièces
  • Eau (remplir le bac juste assez pour immerger les pièces)
  • Une cuillère à soupe de détergent à lessive
  • Une cuillère à soupe d’alcool à fondue, alcool de bois ou dénaturée
  • Une cuillère à soupe d’acide citrique (disponible dans les boutiques de type “fabriquer votre vin”)

J’ai ajouté les ingrédients et j’ai laissé reposer les pièces une nuit entière. Le lendemain matin, je sors les pièces et je les froppe un peu avec un tampon de plastique vert (pour récurer la vaiselle). Les zones qui ont réagi à l’acide citrique sont assez facile à voir et à nettoyer, elles deviennent d’un gris foncé-charcoal.

Voilà le résultat avant-après pour un rabot Stanley no 40 qui date d’autour de 1935-1940. Les poignées sont en hêtre et je sais qu’après la deuxième guerre mondiale, elles étaient fabriquées en palissandre (rosewood).

Avant

Après

Le résultat est quand même impressionnant!

Écrit par

Pas encore de commentaires

Écrire une réplique

Message